Publié le 15 novembre 2016

La sécurité publique Outre-mer

La sécurité publique est une priorité de l’État outre-mer. Elle constitue une condition préalable au développement économique et social harmonieux des départements et collectivités d’outre-mer. Elle est aussi un pilier fondateur du pacte social dans des territoires riches d’une grande diversité de cultures et de traditions.

Près de 5100 gendarmes et 4900 policiers sont déployés partout outre-mer afin de faire respecter les valeurs de la République et la sécurité des biens et des personnes afin de garantir le vivre ensemble. Les forces de sécurité intérieure assurent ainsi la sécurité publique et l’ordre public en tout temps, en tous lieux et en toutes circonstances. Elles exercent également au profit des magistrats du siège comme du parquet toutes les missions et prérogatives de police judiciaire prévues par la loi.
 
Tous les fonctionnaires de police et les militaires de la gendarmerie s’engagent également quotidiennement dans des actions au profit de la jeunesse et dans la prévention de la délinquance. En première ligne face à des délinquants parfois dangereux, à la précarité sociale et à la détresse des victimes, ces professionnels apportent aux collectivités territoriales leur expertise en matière de sécurité intérieure et entretiennent avec la population et ses représentants un dialogue fructueux et constructif.
 
Outre-mer, la délinquance se caractérise par des atteintes aux biens légèrement plus nombreuses qu’en métropole et des violences dans la sphère familiale plus fréquentes. L’implication de jeunes dans la commission d’infractions pénales et d’incivilité est y plus prégnante. Les services de l’État, magistrats, élus, collectivités territoriales et forces de sécurité intérieure sont donc pleinement engagés dans de nombreuses initiatives communes, éducatives et préventives, auprès de jeunes ayant besoin d’être mieux guidés vers l’âge adulte.
 
Afin de répondre à l’évolution défavorable des indicateurs de la délinquance observée outre-mer en 2015, L’État se mobilise à travers le « plan de sécurité outre-mer ». Présenté le 27 juin 2016 à l’hôtel de Beauvau par le ministre de l’Intérieur et la ministre des outre-mer, ce plan constitue une véritable première pour nos collectivités et territoires d’outre-mer. Ambitieux, pragmatique et s’inscrivant dans le long terme, il s’appuie sur trois axes forts tout en intégrant les évolutions numériques et technologiques de notre époque. La gouvernance des dispositifs de sécurité intérieure sera ainsi nettement renforcée partout outre-mer, les synergies entre partenaires institutionnels, associatifs et des collectivités locales dynamisées et mieux appuyées par l’État. Enfin, les moyens humains et matériels des policiers et gendarmes feront l’objet d’efforts inédits et très significatifs, qualitativement et quantitativement, jusqu’en 2019.
La sécurité de nos concitoyens ultra-marins est une priorité absolue et les exigences qui en découlent ne sauraient être moindres que celles de métropole.
L’État s’y emploie quotidiennement et sans relâche.
Contact
Services de presse
► Ericka Bareigts : 01 53 69 26 74
 
Retrouvons-nous sur les réseaux : #outremer
Twitter : @ebareigts @loutremer
Facebook : @erickabareigts974 @lesoutremer
Instagram : @ebareigts
Partager

À voir aussi