Publié le 16 novembre 2016

L'action sociale Outre-mer

Le contexte socio-économique de l’outre-mer accentue certains phénomènes d’exclusion qui font l'objet de politiques de prévention spécifiques.

Le contexte socio-économique de l’outre-mer accentue certains phénomènes d’exclusion : femmes en situation de détresse, pratiques addictives (alcoolisme, toxicomanie). La situation épidémiologique des DOM au regard du VIH/SIDA reste préoccupante. Dans le domaine de la nutrition, la prévalence de l’obésité et des maladies associées (diabète, hypertension…) est plus élevée qu’en métropole.
 
Cette situation rend particulièrement nécessaire les actions menées par le ministère des outre-mer dans le domaine social en relation avec le ministère en charge des affaires sociales Son rôle consiste ainsi à améliorer les conditions de vie des populations d’outre-mer par la garantie d’une protection sociale adaptée, et par le développement des moyens de prévention et de lutte contre les exclusions, les discriminations et les addictions.
 
Le ministère des Outre-mer défend les intérêts des ultramarins dans l’élaboration des régimes de protection sociale et, de manière générale, contribue à l’adaptation aux réalités ultramarines des règles législatives et réglementaires en matière sociale.
 
Le ministère des outre-mer attribue également des subventions à des organismes locaux et nationaux représentant différentes actions menées dans le champ social, sur présentation de projets intéressant les publics ultramarins. Ces subventions permettent la réalisation d’actions ou d’opérations cofinancées par d’autres ministères. Un soutien financier est apporté, à titre d’exemple, dans les secteurs suivants : Lutte contre les violences et égalité femmes/ hommes ; Programme de prévention communautaire du suicide chez les Amérindiens du Haut-Maroni ;  Illettrisme.
Contact

Services de presse
► Ericka Bareigts : 01 53 69 26 74

Partager