Publié le 20 avril 2020

Lancement d'un appel à projets : renforcer l’accompagnement des acteurs associatifs pour les étudiants durant la crise du Covid-19

Pour venir en aide aux étudiants ultramarins dans l'hexagone, lutter contre l'exclusion et la précarité, le ministère des outre-mer et la Délégation Interministérielle pour l’Égalité des Chances des Français d’Outre-mer et la Visibilité des Outre-mer (DIECVI) lancent un appel à manifestation d’intérêt (AMI).

 
 
A - ÉLÉMENTS DE CADRAGE DE l’AMI :
 
Pour faire face à l’épidémie de Covid+, l’état d’urgence sanitaire a été décrété depuis le 16 mars 2020.
 
Cette situation génère des difficultés pour les étudiants originaires des Outre-mer poursuivants des études supérieures en hexagone, donc loin de leur résidence familiale.
 
La situation de précarité qu’ils peuvent rencontrer est d’autant plus exacerbée par les conséquences du confinement, notamment par :
  • la perte de leur emploi ou de la gratification de leurs stages ;
  • la fermeture de nombreux services dédiés aux étudiants et plus particulièrement ceux déployés par les centres régionaux des œuvres universitaires et sociales (CROUS) à l’instar des restaurants universitaires.
Confinés par ailleurs dans des espaces exigus, loin de leur famille, isolés de l’environnement estudiantin, certains étudiants voient leurs conditions de vie se dégrader et vivent durement cette situation. Cette situation difficile est relayée par les étudiants eux-mêmes, mais aussi par leur famille et plus généralement par les associations d’étudiants.
 
A la demande de la ministre des outre-mer, la Délégation Interministérielle pour l’Egalité des Chances des Français d’Outre-mer et la Visibilité des Outre-mer (DIECVI) a dans un premier temps répondu aux sollicitations en faisant face aux situations individuelles, puis a lancé le 3 avril la plateforme « outremersolidaires.gouv.fr ».
 
Afin de poursuivre et de renforcer cet accompagnement, la ministre des outre-mer souhaite renforcer l’accompagnement des étudiants par les acteurs associatifs qui accompagnent les étudiants durant cette crise sanitaire, mais également durant la phase de retour à la normale qui suivra. C’est l’objet de cet AMI.
 
 

B- PROJETS ÉLIGIBLES :

 
Cet AMI vise à recueillir les projets des acteurs associatifs visant à accompagner les étudiants dans les domaines suivants :
  • Réalisation des démarches administratives en vue d’obtenir des aides auprès des différentes institutions (CROUS, ANIL, etc.) ;
  • Soutien pour lutter contre l’isolement ;
  • Soutien pour l’obtention d’aides alimentaires ;
  • Soutien pour la mise en œuvre de tutorat.
 
Les porteurs de projets intéressés montreront la solidité organisationnelle de leur réseau et feront la preuve de leur connaissance du milieu étudiant et singulièrement des étudiants ultramarins. De plus, les porteurs de projets devront indiquer l’amplitude géographique en Hexagone qu’ils peuvent couvrir. Enfin, les porteurs de projets devront détailler le processus d’évaluation de l’impact de leurs actions et le nombre de bénéficiaires effectifs.
 
Les projets sélectionnés devront impérativement être en mesure de débuter leurs actions dès la fin avril.
 

C- PROCÉDURE DE SELECTION :

 
La procédure de sélection des projets s’opèrera sur la base de dossiers complets.
 
Les porteurs de projets devront fournir :
 
  1. Une fiche synthétique du projet sur une page maximum accompagnée du formulaire CERFA téléchargeable sur https://www.service-public.fr/associations/vosdroits/R1271 daté et signé
  2. Les statuts mis à jour et régulièrement déclarés en un seul exemplaire.
  3. La liste des personnes chargées de l’administration de l’association régulièrement déclarée (composition du conseil, du bureau, …).
  4. Un RIB
  5. Tous les éléments, les documents ou les pièces complémentaires que vous jugerez utiles à la compréhension de votre projet.
 

D- LIEU ET DATE LIMITE DE DÉPÔT :

 
Les dossiers devront être déposés à la :
DIECVI
27 rue Oudinot
75358 Paris 07 SP
 
La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 24 avril 2020. Délai impératif.
Les décisions seront notifiées au plus tard fin avril.
 
 
Partager

À voir aussi